EAU POTABLE

retour accueil

 

Prix de l'eau 2016 : 1,30 € part communale  
Taxe Conseil Général 0,072 €
Taxe Agence de l'eau Seine Normandie 0,38 €
Participation Syndicat de Baudreville  1,50 €  

RAPPORT D’ACTIVITE DU SYNDICAT

Le syndicat compte 10 communes membres ;Le syndicat dispose d’un château d’eau de 950 m3 à plus de 50 mètres de hauteur,42 km de canalisation qui relient nos communes.

Les châteaux d’eau des 10 communes sont désaffectés, chaque commune dispose au minimum d’un comptage, télé relevé qui lui est fourni toutes les semaines. La pression de service

est adaptée à son réseau.

En 2009 : 172791 m³, en 2012 : 145 729 m³ ; m³ en baisse chaque année grâce aux efforts des communes, sont facturés à 0.88 euros

Trois forages ont été réalisés par le conseil général.

Le forage: F1 est réalisé, en 1999, au « bois du moulin », à la suite d’un différent avec un voisin (procédure) le château d’eau a été édifié à 1.5 km de cet endroit au

lieu dit « Bois des châtaigniers ». Lors d’une nouvelle campagne de test, à l’heure du déjeuner, le forage a été pollué (lindane + fluzilazole + chlorpyriphos éthyl)

après purge, irrigation par un agriculteur, plus divers essais ; en 2009 eau non conforme.

Le forage : F2 est réalisé en 2004 tubage en acier de 324 de diamètre à 90 m, lors de sa mise en service surprise le taux de fer très supérieur aux normes. Arrêt, une déferrisaton est mise en place, (2 ans).Lors de la mise en marche la pompe ne débite plus selon les prévisions, la crépine est obstruée par des bactéries ferreuses, montée de pompe nettoyage du tubage

redescente de pompe, 2 ans après, la pompe lâche, ainsi qu’un compresseur de la déferrisation l’année suivante. Nous avons acheté une pompe de secours

- Décembre 2012 détérioration de pièces à la déferrisation due à la présence de sable.
- Début Janvier 2013 le sable obstrue la tuyauterie (il ne passe plus que 7 m3/H) l’affermeur s’oblige à 2 nettoyages par semaine. Nous décidons d’un passage caméra. Le 18 Janvier 2013, j’en informe Monsieur le sous Préfet Blaise GOURTAY à Voves (lors des voeux du député P. Vigier) que nous serons peut être obligés de prendre des mesures d’urgence pour éviter autant que possible à 10 communes d’être sans eau. Le 22 Janvier, passage de la caméra : 12 m de sable sont déposés au fond, le tubage est très oxydé, percé, nous pouvons perdre le forage F2 très rapidement. Le conseil syndical décide la mise en marche de F1 (si F2 nous lâche) avec la pompe de secours. Après test et analyse, l’eau sera interdite à la boisson.

2 Apres avoir pris contact avec le service de la légalité et selon son conseil nousavons pris une délibération pour une situation d’urgence impérieuse pour nous permettre de mettre en place les moyens les plus rapides d’équipement de forage F3 « Faverolles ».

Malgré tout, nous avons lancé un appel offre pour la maîtrise ainsi que pour les travaux ; 9 entreprises ont été sollicitées. Afin de préserver nos finances : Forage F3 : Réalisé en septembre 2011, l’ Hydrogéologue, après de nombreux mois a rendu son rapport et le DUP est en cours. Le 5 Mars 2013 passage de la caméra, dans le forage F3, le tubage n’est pas en bon état (sans avoir servi) nous pensons que dans 4 ans nous pourrons le perdre. Le comble le tubage de F3 n’est pas droit. Le débit espéré est de 40m³ Les travaux ont débuté le 18 mars 2013. Le Syndicat souhaite alimenter ses 10 communes avec F3, à débit limité (après analyse dérogation etc…) pendant quelques mois. Réhabiliter F2 avant la fin de l’année, ou faire un nouveau forage dans la même enceinte puis,
Recrépiner F3 afin de travailler avec les 2 en débit limité. F1 reste si possible en secours (eau non conforme).

A Baudreville le 17 avril 2013

Le Président COUTURIER G.

EAU POTABLE ANALYSE

 

 

 

 

  

   

Analyse

 

 

retour accueil