HISTOIRE

   RETOUR


Voici ci-dessous, une partie de l'histoire de Gommerville que nous connaissons à ce jour.

Des CD des registres d'état-civil de Gommerville sont disponibles depuis 1593 en Mairie

circle03_orange.gif Nombreuses traces de présence humaine du néolithique sont présentes à Gommerville (voir en mairie : pierres taillées, polissoir, meule....)

circle03_orange.gif Les differents noms de Gommerville (premier document concernant Gommerville)
- An 690 : GOMARIOVILLA
- Diplomata, chartae, epistole, leges (689-690) - Don a l'abbé Vandermarus d'un domaine à Gommerville en pays d'Etampes

"Donamus…venerabilis Vandremarus abba praeesse veditur, villa cognomenante Gomario-villa in pago Stampinsi. Cum omne integritate vel merito suo, ageciencias vel adp ……, sicut à nobis prasente tempore est possessum. Simile modo donamus ad domno Christivilo, monistirio puellarum in Parisius, ubi Landetrudis abbatissa praeesse veditur …. "

Première traduction de l'abbé Ferré : "Nous faisons don au vénérable abbé Vandremar d’un domaine appelé Gomerville dans la région d’étampes, dans sa totalité et donc avec tous ses profits et revenus, pour en disposer entièrement, dans l'état où nous en sommes à l’heure actuelle le propriétaire. De pareille façon, nous faisons don au seigneur Christivil, éducateur de jeunes filles à Paris, sous l’autorité de l’abbesse Landredude... " (Le texte ne dit pas de quoi il s’agit)

- An 1272 : GOMARVILLA, fin du XVème siècle GOMMARVILLA

- En 1736 : ST MARTIN DE GOMMERVILLE

circle03_orange.gif Origine des noms (deux thèses) :
Domaine de GOMARIUS V ou VI
ème siècle.
(latinisation de l'antroponyme germanique GUM-HARI homme de guerre) la plus vraisemblable

Domaine de GOMAR,GUMMAR, ou GUNDMAR
identifié comme étant un des principaux officiers du roi Pépin le Bref ???

Faisait partie du pays d'Etampes

 

 circle03_orange.gif Seigneurs de GOMMERVILLE

Au XV et XVIème : la famille de PRUNELE

Au XVI, XVIIème : la famille de HURAULT

Au XVIIème : la famille de BAUCLERC

Au XVIIIème : la famille BRICONNET

 circle03_orange.gif Quelques anecdotes :

1654 : " paié au fondeur pour refondre les cloches et le métail qu'il a fourni, 88 livres et 12 sols. Plus employé à la fonte des dites cloches 3 ou 4 vieux chandeliers, une vieille croix, une sonnette cassée et autres choses inutiles à l'église."
1661 : "La nuit du 30 au 31 mai 1661, a été volée la tablette de l'église pour accommoder la vistre qui avoit esté rompue par les volleurs, 30 sols"
1739 : " payé 12 livres à Sulpice Chaudé, laboureur, pour avoir voituré les portes à deux battants de la porte de l'aile de la vierge et toutes les pierre-tailles de la dite porte prises à Arnouville et à la pierrière d'Enfer " (carrière située à Bierville)
1715 : fourniture d'une chaire à prêcher
1723 : établissement d'un banc d'oeuvre
1741 : fourniture par Baptiste, peintre moyennant 126 livres, d'un tableau représentant la descente du St Esprit pour le grand-autel" (Tableau signé"Nicolas Dufaux")

 circle03_orange.gif La révolution à GOMMERVILLE

 Préparation des Etats Généraux de 1789, cahier des doléances de la paroisse de Gommerville en exécution du règlement de sa Majesté du 24 janvier 1789.

Nombre de Feux (=familles) : 125 soit approximativement 500 habitants.
Seigneur : Dame Claude Geneviève BRICONNET
Président de l'Assemblée : Jean Champigny, juge ordinaire de Gommerville
Députés : Louis Charles SAVOURE notaire royal et François Lefevre receveur de la terre et Seigneurie de Gommerville.
Notables de Gommerville : C.L. LEFEVRE, J.ROULLEAU, F. VASSORT, C. DELAFOY, L. BOUTHEMARD, L. et M. et E. DAUVILLIERS, A. MARQUET, F .BIGOT, J. BOUCHER, A. MENARD, L. LASNE, J .PELLETIER, J. .BILLARD, G.et E. BUFFETEAULT, M. SANSON, C. PERTURIER, J. SIROU

1) " Ils observent que la récolte de l'année dernière a été très médiocre, que celle des années précédentes ont été gâtées par le noir dans les bleds (=blé), et que le nombre des impôts que payent les dits habitants est si considérable qu'il leur est impossible d'en supporter de plus grands, même de continuer de payer ceux actuels. "

2) " Que si l'Etat a besoin de nouveaux subsides, au moment présent on peut s'adresser au clergé et à la noblesse qui possèdent la majeure partie des biens et qui cependant ne payent presque rien à l'Etat, eu égard aux grands biens dont ils jouissent.

Rappelons que c'est à partir de 1790 que nos communes sont dirigées par un conseil municipal, les mairies n'existaient pas et le lieu de réunion était l'église. Les premières élections municipales à Gommerville eurent lieu le 21 février 1790 dans l'église. Le rapport original se trouve en mairie, tout ce qui suit est archivé en mairie, ou en possession de M.Xavier Doret, Maire, suite aux recherches effectuées aux archives départementales de Chartres.


De 1790 à 1801 Gommerville est chef lieu de canton du district de Janville, eti comprend 15 communes : Gommerville, Ardelu, Barmainville, Baudreville, Chatenay, Dommerville, Gaudreville, Gouillons, Grandville, Intréville, Mérouville, Oysonville, Orlu, Rouvray St Denis et Vierville.
Les communes sont nées sous la révolution française : elles ont été créées par un décret du 14 décembre 1789. L'assemblée constituante a travaillé à partir des réalités de l'époque, calquant le découpage communal sur celui des paroisses.

13 février 1791 : la Commune réquisitionne les biens de l'église
5 octobre 1792 : le Curé Gidoin prête serment à la République
14 octobre 1792 : interdiction aux cabaretiers et marchands de vins de donner à boire pendant les heures du service divin (=messe)
24 février 1793 : interdiction de mettre des chaises dans l'église
Nivose An 2 (=fin 1793) : payé aux citoyens Billard, Ballot et Menard pour avoir oster les fleurs de lys dans l'église "12 livres et 10 sols"
1790 : vote de la constitution civile du clergé, les membres du clergé seront des fonctionnaires de la nation
1791 : le Pape condamne les principes de la Révolution
1792 : le Roi et sa famille incarcérés, proclamation de la République
1793 : éxécution du Roi
21 nivose An 2 (=début 1794) : "Vente des biens et des effets, bancs et meubles qui sont en notre cy devant église". Les cloches de l'église furent descendues et fondues pour en faire des canons
10 prairial An 2 : descente des cloches et des tableaux
23 germinal An 6 et 4 ventose An 6 : protestants et catholiques se partagent l'église pour exercer leur culte (Baudreville, Grandville)
30 prairial An 11 : augmentation des prix des places sur les bancs pour faire face aux grands besoins d'entretien de l'église. Le conseil de fabrique se charge de cet argent, la commune vient en complément, beaucoup de petits travaux mais rien de conséquent pendant plusieurs décennies, pas de trace de vitraux

 circle03_orange.gif M. Emile BORDIER (1855-1902) : maire de Gommerville et député

Né à Epernon en 1855 fils d'instituteur, excellent élève, il devient notaire à GOMMERVILLE où ses affaires prospèrent rapidement.
Elu conseiller municipal en 1892, il devient maire de la commune et se présente aux législatives en 1898 sous l'étiquette radical-socialiste et est élu député.
Il décède en 1902.

 circle03_orange.gif L'école

Nous n'avons d'écrit concernant l'école qu'à compter de 1792.
Elle jouxte le presbytère, les enfants ne la fréquentent qu'en dehors des travaux des champs, les parents paient l'instituteur et ce dernier se plaint très souvent de ne pas être payé.

1832 : acquisition d'un petit terrain pour servir de cour aux enfants et de lieux d'aisances
1833 : obligation faite aux communes de payer l'instituteur (200 francs par an), les parents paient aussi sauf les indigents, la commune s'y substitue
1845 : décision prise de construire une nouvelle école à la place de l'ancien cimetière (maison Manson) près de l'église
          515 habitants à Gommerville, 70 à 80 écoliers selon la saison (dont 10 écoliers admis gratuitement)
1867 : confirmation de classe mixte (débat sur la mixité) création de cours pour adultes l'hiver
           établissement de la gratuité absolue dans les écoles publiques
1875 : imposition extraordinaire pour la construction de maison d'école et de la mairie
1876 : construction de la mairie et de l'école actuelle
1877 : institution d'une bibliothèque scolaire. L'ancienne école accueillera les filles et la nouvelle, les garçons
NB : dans le registre du conseil il est noté : " de nombreux pères de famille ne peuvent laisser leurs enfants à l'école par la nécessité d'obtenir dès que leur âge le permet le produit de leur petit travail "
1882 : effectis : 49 garçons et 28 filles construction d'un gymnase ???  
1911 : pose d'un carrelage dans l'école de garçon et construction d'un vestiaire
1914 : construction d'une école de fille (classe de CM1-CM2 actuelle)
08/1920 : le conseil approuve la mixité dans les écoles de la commune
11/1926 : les enfants de Grandville et Gaudreville sont acceptés dans les classes de Gommerville
01/1957 : achat d'un car pour le transport des enfants : 1
er ramassage scolaire
07/1969 : adhésion au syndicat scolaire et création CEG de Toury en 1969  
05/1970 : regroupement scolaire de Baudreville, Gouillons et Gommerville

                                                 
 circle03_orange.gif  Les différents travaux de l'église de Gommerville


25/11/1827 : nouvelle cloche "effet d'aviser aux moyens tant de monter une nouvelle cloche à la place de celles qui ont été cassées et descendues"
10/10/1830 : l'église sert de salle de réunion pour l'institution d'une garde nationale (130 personnes)
07/03/1860 : M. Clichy, maire, propose au conseil municipal une imposition extraordinaire pour "secours à la fabrique" concernant les travaux suivants : "établissement d'une voûte en brique en remplacement d'un plancher en bois tombant en vétusté ; construction d'une chapelle de fonts baptismaux ; le carrelage en entier de l'église ; la reconfection des bancs". Ces travaux furent financés par la commune, par la fabrique et en grande partie par des dons, en particulier celui du Baron Choppin d'Arnouville qui était conseiller municipal
10/05/1863 : compte-rendu de l'effondrement d'une partie de la toiture en mars 1863 (imposition extraordinaire sur plusieurs années pour tout refaire)
1876 : Verrières à l'église, travaux commandés et payés par la fabrique "administration fabricienne" la commune accepte de 100F avec beaucoup de difficulté, intervention du préfet
1867 : legs conséquents de Mlle Argant, 2500 F, à la fabrique de Gommerville
1901 : installation d'un calorifère à l'église
1903 : importants travaux sur la tour, maçonnerie toiture
1920 à 1923 : réparation vitraux côté sud puis côté nord
1908 : débat sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat
1948 : travaux sur le vitrail de la façade de l'église posé par M. Lorin maître verrier en 1877
1954 : réparation de l'installation électrique
1958 : électrification de la cloche de l'église
1964 : couverture de l'église et clocher
1984 : travaux de réfection de l'église, murs extérieurs en pierres apparentes
1996 : réouverture porte façade côté nord, réfection des murs intérieurs sur une hauteur de deux mètres, suppression des bancs au nord, achat de chaises, carrelage de cette partie, déplacement du confessionnal
1997 : réfection et remplacement des vitraux abîmés par le temps
2001 et 2002 : rénovation des deux églises et de la chapelle de Gaudreville
2001 : restauration des tableaux et des fauteuils de l'église de Gommerville
2003 : inauguration de la nouvelle cloche
2005 : réfection du carrelage de l'église de Grandville

circle03_orange.gif  L'adduction en eau potable

La grande sècheresse de 1893 avec la baisse de niveau de la nappe phréatique marqua l'importance de l'eau dans la vie communale. Trois puits existaient, deux sont encore visibles, celui de la Porte du Moulin a disparu (les plans sont en mairie)
06/1893 : installation d'une pompe à cheval dans le puit central du bourg de Gommerville qui a de l'eau en toute saison, combinée à la pompe à bras existante
1897 : curage et creusage de tous les puits de la commune, la nappe d'eau continue à baisser
06/1899 : installation d'un manège à cheval pour la pompe de Bierville
06/1900 : installation d'une 2ème pompe pour le puit de la porte de la Nation
03/1901 : réfection du puit de la porte du Moulinet repiquage de tous les puits
10/1904 : le conseil approuve une distribution d'eau dans la commune, par forage d'un puit et un réservoir pour distribuer l'eau par cinq fontaines (toujours visibles) Mais ce n'est qu'en 1907 que les habitants auront de l'eau potable distribuée
1905-1906 : grande sécheresse en Beauce, peut être semblable à 1976 (l'irrigation des cultures n'existaient pas et à l'époque les agriculteurs n'étaient pas montrés du doigt)
1905 : imposition extraordinaire pour les travaux d'adduction d'eau
1906 : ensablement du puits ????
1907 : projet d'adduction pour les habitants qui le désirent
08/1908 : suppression des anciens manèges à chevaux des puits de la Nation et du Moulin
05/1930 : construction des châteaux d'eau d'Arnouville et Bierville et électrification des pompes
11/1933 : pose de bouches à incendie au bourg de Gommerville
03/1960 : forage du dernier puit sur la route de Bierville
03/1961 : construction du château d'eau et d'une canalisation alimentant Gommerville, Arnouville et Bierville
10/1989 : démolition du château d'eau de Gommerville
06/2000 : démolition du château d'eau d'Arnouville

circle03_orange.gif  Le tramway

02/1899 : projet d'un tramway entre Chartres et Angerville
01/1903 : autorisation de faire un tramway passant par la commune
08/1903 : pétition des habitants de Gommerville réclamant le passage du tramway par Gommerville et Pussay
02/1904 : le conseil approuve la gare sise à Arnouville et indemnise M. Ch. Jaquemet pour l'emprise du terrain pris pour le passage du tramway
02/1937 : abandon du tramway

circle03_orange.gif  L'éclairage et l'électricité

11/1910 : mise en place du 1er éclairage publique. 10 à 15F sont donnés aux allumeurs des becs de gaz qui fonctionnent au carbure de calcium. Arnouville et Bierville ont deux réverbères chacun
1913 : pétition pour obtenir l'électricité
02/1914 : avis favorable est donné pour l'installation électrique comme pour l'éclairage public
06/1922 : adhésion au syndicat électrique de Janville Orgères et Voves
1926 : emprunt communal auprès de la population au taux de 7,75% sur 30 ans afin de financer l'électrification
1927 : imposition extraordinaire pour l'èlectrification de la commune. Eclairage électrique des rues du village les soirs de17h00 à 20h00
1928 : électrification des bourgs

circle03_orange.gif  Divers

05/1921 : le conseil approuve la construction d'une ligne de téléphone entre Baudreville et Gommerville
06/1972 : adhésion au syndicat des Ordures Ménagères
05/1972 : regroupement des terres de la commune de Dommerville avec le hameau de Jodainville
12/1972 : fusion des communes de Grandville et Gommerville
2005 : adhesion à la Communauté de Communes de la Beauce de Janville